Olympe de Gouges.

C'est la première féministe de l'Histoire.

Née à Montauban, fille naturelle d'un riche noble, elle est venue à Paris, elle a écrit des ouvrages. Elle a proclamé les droits de la citoyenne. Elle avait une formule frappante : "la femme a bien le droit de monter à l'échafaud comme les hommes, elle doit avoir les mêmes droits que les hommes". Elle a été guillotinée car elle ne voulait pas que les révolutionnaires tuent Louis 16 mais elle a lancé les germes de la révolte des femmes.

 

     Beaumarchais.

En littérature, avant 1789, Beaumarchais, dans Le Mariage de Figaro fait parler Marceline, duegne de Rosine, Marceline qui se révèlera être la mère naturelle de Figaro puisque le docteur Bartholo, son employeur l'a séduite et abandonnée : "les femmes sont traitées en majeures pour leurs fautes et en mineures pour leurs biens".

 

Oui, il a été long et difficile le combat des femmes pour leur liberté.

Les temps modernes sont l'époque où la femme se bat le plus pour sa liberté. Par exemple, ce sont les parisiennes qui en allant chercher le roi Louis 16 à Versailles "le boulanger, la boulangère et le petit mitron" ont annoncé, amené la révolution de 1789.

Lors  de la première guerre mondiale au XX ème, ce sont les femmes qui ont continué à sauvegarder, l'économie du pays et remplacer les hommes partis au front. 

Mais leur action n'est pas reconnue à leur juste valeur. Par exemple, il a fallu attendre la fin de la deuxième guerre pour qu'avec Charles de Gaulle, la femme puisse voter.

A la révolution de 1848 sont apparus les clubs de la femme dont Flaubert se fait l'écho dans L'Education sentimentale mais paradoxalement un petit progrès de la cause des femmes amène un durcissement de la société contre elle. Sous Napoléon premier, le code civil était très défavorable à la femme (code Napoléon) qui était soumises par la loi à son mari.   Au début du vingtième siècle encore et jusqu'aux années 72, la femme mariée n'avait pas le droit d'avoir un compte bancaire personnel. 

Maintenant, la journée de la femme le 8 mars symbolise la lutte des femmes pour leur liberté, pour leur indépendance, pour leur sécurité. Contre les violences sexistes, conjugales des lois sont édictés grâce au combat des femmes.